Archives de
Catégorie : Les règles optionnelles

Traduction française de Tercios, par Genesteal

Traduction française de Tercios, par Genesteal

Cette traduction est mise à la disposition des joueurs disposant de la version originale ou de la version anglaise de Tercios. Vous devez posséder l’une ou l’autre pour pouvoir l’utiliser.

A noter que cette version est enrichie de quelques règles supplémentaires facilement identifiables dans le texte proposées par Genesteal et le groupe de joueurs autour de lui.

Adaptation TERCIOS 1680 – 1720

Adaptation TERCIOS 1680 – 1720

Cette première version de règles vise une adaptation de Tercios aux conflits sous LOUIS XIV notamment ceux de La Ligue d’Augsbourg et ceux de la Guerre de Succession d’Espagne. Une évocation de certaines règles pour la Grande Guerre du Nord est également esquissée. Une version plus approfondie pour cette dernière sera faite dès que possible sous forme de révision à ce document.
Je tiens ici à remercier Stéphane THION pour le temps pris à lire et commenter ce document et pour toutes ses suggestions.

 

Télécharger (PDF, 13.47MB)

Les “enfants perdus” ou “Forlon Hope” à Tercios

Les “enfants perdus” ou “Forlon Hope” à Tercios

Il s’agissait de compagnies de tireurs détachées en avant d’unités plus denses et destinées à harceler l’ennemi.

On autorisera «l’achat» de ces compagnies au budget de l’armée à raison d’une compagnie pour deux régiments d’infanterie. Ces unités ont implicitement les règles Tirailleurs, Dispersion, Harcèlement, Arc de tir étendu et Léger.
Battues au corps à corps, elles sont détruites.

Les dragons à “Tercios”

Les dragons à “Tercios”

Contrairement aux règles de base, les joueurs qui prendront cette adaptation devront se doter pour chaque unité de dragons de :
• Une base de cavaliers comme la règle de base.
• Une base de dragons à pied aux dimensions d’une compagnie.
• Une base de 4cm par 4cm représentant les chevaux gardés.
Les dragons combattaient en réalité à pied et se déplaçaient à cheval. Les chevaux étant alors le plus souvent perdus dans le feu du combat, ces unités en étaient dotées de la plus mauvaise qualité.
Dans le jeu, les joueurs pourront décider de déployer leurs dragons à pied ou à cheval.
Lorsqu’ils sont à pied, on substitue la base de cavaliers par celle les représentant démontés.
La démonte ou remonte des dragons se fait avec une action de l’ordre «Prêt» [Ready]. Lors de la démonte, la base représentant les chevaux gardés est posée à côté des dragons à pieds, 2 pouces en arrière.
Cette base suit les mouvements des dragons à pied, avec cet espace. Elle est détruite si abordée par un ennemi.
Seuls les dragons à pied peuvent tirer. S’ils sont battus au combat dans cet état et qu’ils doivent retraiter, le joueur doit faire un test d’ordre : s’il échoue, la retraite a lieu a pied et les chevaux sont éliminés du jeu.
Si le test est réussi, la remonte est «gratuite» et l’unité retraite à cheval.
Ce test a lieu aussi à chaque fois que les dragons à pied sont mis en désordre , avec les mêmes conséquences (pertes des chevaux).
L’esquive des dragons à pieds répond aux mêmes règles que la retraite : si le test de réaction échoue les chevaux sont perdus (Ordre En Avant [Run]).
La remonte «normale» des dragons se fait avec l’ordre «Ready» et pour une action. Le mouvement de 2 pouces les séparant des chevaux est gratuit.
On remplace les deux bases (chevaux+dragons à pied) par la base des cavaliers à l’endroit où étaient les chevaux avec une réorientation gratuite.
Les dragons à cheval ne chargent jamais.
Les dragons à cheval bénéficient, comme la cavalerie, des règles Mobilité et Esquive MAIS jamais poursuite.
Les dragons à pied sont considérés comme de l’infanterie, et sont détruits s’ils sont battus en retraite par de la cavalerie.
Les règles Tirailleurs, Dispersion s’appliquent aux dragons à pied avec la règle Harcèlement.
Les Dragons à pied peuvent charger au corps-à-corps.

image_pdfimage_print