Archives de
Author: Nicofig

La bataille de ROCROI en 28 mm à la convention Hammertime 2022 à Lille, par Alain Roger

La bataille de ROCROI en 28 mm à la convention Hammertime 2022 à Lille, par Alain Roger

La bataille de ROCROI en 28 mm jouée avec la règle Baroque (Impetus-Basic Impetus-Baroque) et organisée par François, Pierre et Benoît à la convention Hammertime 2022 à Lille avec le très bon accueil de la Forge Ludique! D’autres photos sont disponibles sur le site du club de Dunkerque, Les compagnies du littoral…https://www.facebook.com/groups/2174606062804090

Un socle pour le 28 mm fait 18 cm de long sur 4cm, 6cm ou 8 cm de profondeur… ainsi chaque socle est une scénette…il est possible aussi d’utiliser 3 socles de 6 cm de front pour faire un socle complet de 18 cm..

Convention de Saumur 2022, compte rendu de Franck Cieur

Convention de Saumur 2022, compte rendu de Franck Cieur

Le dernier week-end de juin, dans le cadre du musée des blindés de Saumur, le plus fourni et international musée de blindés d’Europe, la période autour de la guerre de Trente Ans était à l’honneur, pour la première fois. Des armées du XVIIème se sont affrontées sous la règle Tercios. Preuve que la règle s’assimile très rapidement, un joueur a même pu faire une partie immédiatement après l’avoir découverte !

Neuf joueurs se sont alternativement rencontrés, avec des armées aussi diverses que des Français, des Anglais – Royalistes et Parlementaires- des Lorrains, des Allemands du Saint Empire Romain Germanique, des Ottomans et des Polonais.

Des armées très différentes donc, se sont mesurées autour de quatre scenarios dont « la rançon de la gloire » qui consistait à capturer ou éliminer les officiers adversaires.

Placement des cavaliers lourds, à proximité de leurs descendants de fonte. Les redoutables pick and shot parlementaires briseront-ils les charges furieuses polonaises ?

Présentation des armées et des traits des officiers : l’anglais perplexe devant le mur ottoman.

Peut-être vus de plus près, ces Ottomans semblent moins coriaces, mais ne nous y fions pas, certains sont cachés…

Les anciens alliés se retournent l’un contre l’autre ! Le Lorrain est un maitre conspirateur qui ne donnera aucune chance au malheureux Allemand.

Peut-être une des rares périodes de l’histoire où la France n’a pas affronté l’Angleterre. Quoique, tout soit possible  en simulation historique :

Merci à tous les participants d’avoir contribué à ce week-end très agréable, dans la bonne humeur et les parties acharnées. La vainqueur du tournoi fût le plaisir du jeu et des yeux !

Lucien Rousselot

Lucien Rousselot

Lucien Rousselot (1900-1992)

“Peintre et illustrateur de sujets militaires, au cours de sa carrière, il a produit une abondante iconographie traitant des uniformes portés au sein de l’Armée française sur une vaste période allant du XVIe siècle à la fin du XIXe siècle. Il collabora à partir des années 1920 comme illustrateur et uniformologue à la revue le Passepoil dirigée par Eugène-Louis Bucquoy, pour qui il illustra aussi certaines des séries de cartes consacrés aux uniformes du Premier Empire. Membre de la société La Sabretache il collabora aussi pour la revue de la société Le Carnet de la Sabretache et ce jusqu’aux années 1990. Son œuvre considéré comme majeure est la série de 106 planches uniformologiques traitant, pour plus de la moitié d’entre elles, des uniformes français portés durant le Premier Empire L’Armée française, ses uniformes, son armement, son équipement qu’il réalisa de 1943 à 1970. Pour la réalisation de ses peintures et ses planches il utilisait des mannequins articulés de soldats et de chevaux miniature qu’il avait fabriqué à l’échelle 1/7e, accompagnés d’accessoires. Il est inhumé à Marles en brie (Seine et Marne)”. ( Source Wikipedia).

Bien que surtout connu pour ses peintures portant sur le I°Empire, Lucien Rousselot a également proposé de superbes planches portant sur la Guerre de Trente ans.

image_pdfimage_print